Mur trans-univers

Mur trans-univers

Auteur-s

Antoine Pintout

Intention

Mettre en oeuvre le principe du Flip-Flop de manière très physique, afin de pouvoir passer de l’univers physique à l’univers virtuel avec et grâce à son corps.

Principe

L’installation se compose d’un mur blanc dont une partie est un tissu élastique. Le spectateur se trouve dans l’installation, il est filmé mais son image n’est retransmise nulle part pour le moment. Lorsqu’il y sera encouragé, le spectateur pourra se jeter dans le tissus. La lumière s’éteint alors dans l’installation et l’image capturée précédent est alors projetée sur le mur. Le spectateur est passé dans le monde virtuel. Lorsque la vidéo arrive à sa fin, la salle se rallume.

Fonctionnement

Une caméra enregistre en continu.
Le tissu extensible (licra ?) est relié à un capteur qui déclenche l’extinction des lumières et la replay de la vidéo. Cela est possible grâce à une Arduino réliée en DMX et en USB à un ordinateur qui contrôlerait la vidéo.

Besoins

  • Un lieu
  • Un mur blanc
  • Un tissus résistant et élastique de la hauteur du mur et de d’environ deux mètres de largeur
  • Un capteur de pression
  • Une carte Arduino Uno
  • Un shield DMX
  • Des projecteurs
  • Un vidéo-projecteur
  • Un raspberryPi
  • Une caméra

Et aussi :

  • Programme Arduino basique
  • Programme sur Linux lecture du signal série (bash, Node.js ?)
  • Connaissance du protocole DMX